L'histoire de Chrysalied par Mr PONCET


Chrysalied...une sculpture aux formes pures

antoine poncet auteuil le roi

Depuis le 20 juin 2015, le parc de la Mairie accueille Chrysalied : une sculpure offerte par Monsieur Antoine Poncet à la Commune d'Auteuil.

CHRYSALIED... UNE HISTOIRE

La chrysalide. « Chenille-papillon » elle est une maison provisoire, une enveloppe précaire, un espace dans lequel la nymphe fragile se meut en un être parfait.

Inventée dans le marbre, elle est une forme offerte à celui qui, inquiet de la vie, nourri d’amours et conduit par son imagination créative, cherche à s’évader, se métamorphoser et entendre.

Chrysalide – Chrysalied

Le mot et le titre de cette sculpture de pierre. Le jeu de lettres concerne l’orthographe plus que la phonétique. Le «e» est ainsi déplacé pour faire entendre à chacun sa propre musique, laisser aller les rêves. La beauté transforme et ainsi vient la vie.

Quelques mots

"Chacun a le besoin d’avoir avec lui un papillon pour entendre chanter l’insecte. Se montrer sensible au frémissement de la vie. Eclater d’humour. Plonger dans l’inconnu. Nous nous élançons dans l’espace pour mourir et vivre, plein d’espoir en l’infini ! "
  • Antoine Poncet naît à Paris le 5 mai 1928. Il est le petit-fils du peintre Maurice Denis et le fils de Marcel Poncet, peintre-verrier suisse, qui épousa Anne-Marie, passionnée de musique, une des huit fille de Maurice Denis. Il est prénommé Antoine en raison de l’amitié de son père et du sculpteur Antoine Bourdelle. Il a 5 ou 6 ans quand il accompagne son grand-père Maurice Denis chez le sculpteur Aristide Maillol.
  • 1938 Part avec ses parents s’installer à Vich, en Suisse.
  • 1938-1941 Commence son apprentissage d’artisan, en aidant son père, qui réalise les vitraux de plusieurs églises suisses et des mosaïques. Scolarité au Collège des Dominicains à Lausanne et au Collège de Saint- Maurice.
  • 1942 Abandonnant la couleur qui fut l’environnement de son enfance, Antoine découvre la sculpture. Il travaille d’abord avec Germaine Richier (1902-1959) à Zürich, puis avec son parrain Casimir Reymond (1893-1969) à Lausanne.
  • 1947 S’établit à Paris. Cléopâtre Bourdelle lui prête l’ancien atelier de Bourdelle. Il fréquente l’atelier d’Ossip Zadkine à l’Académie de la Grande Chaumière.
  • 1952 Epouse Florence Cuendet, dont il aura une fille Caroline (1953), peintre, et un fils Mathieu (1956), flûtiste. Il s’installe dans l’atelier de son grand-père à Saint-Germain-en-Laye.
  • 1952-1955 Cette rencontre est un véritable choc: choc de la pensée poétique de l’homme, choc de la forme poétique de ses sculptures. Arp désinhibe notre sculpteur qui se convertit définitivement à la non-figuration.
  • 1959 Première exposition personnelle à Paris, Galerie Iris Clert (galeriste qui fit découvrir Yves Klein, Arman, Tinguely). Participe à la première Biennale de Paris, consacrée aux artistes de moins de 35 ans. Rencontre le grand collectionneur américain Nathan Cummings (1896-1985), qui lui achète cinq sculptures et devient son ami.
  • 1963 Invité au premier Symposium international de sculpture du Japon, dans la carrière de lave de Manazuru, avec Robert Couturier (1905-2008), Carlo Signori (1906-2001)…Il y séjourne 4 mois et taille une sculpture monumentale de 220 cm pour les Jeux Olympiques de Tokyo dans un bloc de lave (aujourd’hui exposé à Kyoto).
  • 1964 Invité par le célèbre critique d’art Guiseppe Marchioro (1901-1982) au Séminaire de Quercetta, en Italie. Antoine a la révélation du monde du marbre à Carrare et depuis lors il y séjourne régulièrement pour y élaborer ses sculptures. Il y côtoie Lipchitz (1891-1973), Henry Moore (1898-1986), Marino Marini (1901-1980), Emile Gilioli (1911-1977)…Entre 1965 et 1969, il sculpte dix-huit sculptures monumentales en marbre de Carrare pour Nathan Cummings.
  • 1973 Première exposition personnelle à New York, Galerie Charles Slatkin. Elle sera suivie d’expositions à la Galerie Weintraub en 1978 et 1980.
  • 1975 Sculpture monumentale “Froidamente” pour la nouvelle école Polytechnique de Saclay (Essonne).
  • 1980 En début d’année, il installe un atelier à Auteuil-le-Roi, dans les Yvelines.
  • 2009 Président de l’Académie des Beaux-Arts.
  • 2010 Installation d’une sculpture monumentale dans le Parc de sculptures de Shanghaï, pour l’exposition universelle de 2010.

Quelques photos de ses œuvres